Villes gagnantes

Buenos Aires
Argentine

BUENOS AIRES (ARGENTINE)

Le projet « Abasto Quartier Culturel : relance économique et régénération urbaine » est un projet promu par le Ministère de la Culture de la Ville de Buenos Aires depuis 2019. Il s’agit d’un projet de régénération urbaine fondé sur la transformation de l’espace public qui se base sur un modèle de gouvernance participative de la culture promouvant la création collective de l’identité et de l’intégration sociale et le renforcement actif des espaces culturels indépendants qui caractérisent le quartier d'Abasto. Le projet a permis d’investir en matière d’infrastructures, ce qui a permis d'améliorer l'espace public, notamment en augmentant l'accessibilité des piéton·ne·s et en améliorant la qualité de vie des voisin·e·s. Il a également encouragé la cocréation avec les communautés, permettant la mise en œuvre d'un modèle de gouvernance participative dans lequel l'espace public est compris comme une scène et un tremplin pour les activités culturelles. Pour ce faire le projet s'est appuyé sur la valeur des industries culturelles locales, stimulant la réflexion et la construction partagée des caractéristiques identitaires tangibles et intangibles des communautés, comme moteurs de l'intégration sociale. Les impacts du projet comprennent une meilleure articulation de l'offre culturelle du quartier et de sa relation avec l'espace culturel, la réduction des inégalités au sein de la communauté et la valorisation de la diversité des expressions culturelles locales.

Consultez le résumé du projet de Buenos Aires "Abasto Quartier Culturel : relance économique et régénération urbaine". Davantage d'informations détaillées seront rendues disponibles très prochainement.

 

Dublin
Irlande

DUBLIN (IRLANDE)

« ‘AWE’ - L'engagement culturel par l'accessibilité, le bien-être et la mise en évidence » a été initié par la Compagnie Culturelle Municipale de Dublin en avril 2020 en tant que réponse durable aux défis générés par la pandémie de Covid-19. ‘AWE’ a été pensée comme une stratégie visant à protéger les droits humains des citoyen·ne·s de Dublin, à s'engager activement auprès d'elles et d’eux et à répondre culturellement à leurs besoins, à travers trois axes principaux : (a) l'accessibilité, (b) le bien-être et (c) les preuves. La Compagnie Culturelle, établie en 2018 avait initialement pour mission de s’engager auprès des personnes et des communautés à travers le dialogue et la culture, en augmentant notamment la participation et la pratique culturelle à travers l’ensemble des quartiers de la ville, et a poursuivi ce travail d’engagement communautaire auprès de différents groupes, y compris auprès de jeunes leaders, d’artistes, de la société civile, de partenaires issus des autorités locales, de foyers de soins résidentiels et d’hébergement, de commerces et d’entreprises et d’institutions culturelles nationales. À travers l’écoute, des actions réactives visant à améliorer l'accessibilité, l'inclusion et à créer davantage de voies d'accès à la culture pendant la pandémie ont été créées. ‘AWE’ a permis de démontrer le succès, la transférabilité et l’adaptabilité d’une méthodologie originale qui non seulement a permis de garantir les droits culturels des citoyen·ne·s pendant la pandémie et au-delà, mais a également permis d’entreprendre un travail de recherche approfondi qui pourrait être considéré comme une référence pour d’autres villes.

Consultez le résumé du projet de Dublin « 'AWE' - L'engagement culturel par l'accessibilité, le bien-être et la mise en évidence ». Davantage d'informations seront rendues disponibles très prochainement.

Villes gagnantes

2020
Medellín
Colombia
Medellín
no-alternative
Résumé
Medellín

Créé il y a 24 ans, le « Réseau de pratiques artistiques et culturelles » permet à différents groupes et organisations artistiques et culturelles de toute la ville de participer avec le gouvernement local à la garantie des droits culturels des enfants, des adolescents et des jeunes. Cette initiative, de caractère communautaire, soutient chaque année plus de 7 800 enfants et jeunes des 16 communes et 5 cantons de Medellín, leur offrant divers opportunités de s’exprimer, d’échanger, d’apprendre, d’expérimenter et de bénéficier d’une large gamme de formes artistiques, esthétiques et culturelles ; notamment liées à la danse, aux arts de la scène, aux arts plastiques et visuels, à la musique et à l’audiovisuel. Ce projet a permis d’améliorer l’accès du public à la culture à Medellín, en améliorant notamment le cadre infrastructurel de la culture dans les quartiers, en générant des opportunités de formation culturelle et en promouvant des programmes et des offres spécifiques s’adressant aux groupes défavorisés, en étroite collaboration avec d’autres plans et programmes municipaux. Au cours des années, le Réseau de pratiques
artistiques et culturelles a contribué à promouvoir et à renforcer Medellín en tant que ville engagée dans des politiques culturelles inclusives et participatives destinées à renforcer la citoyenneté culturelle, le développement durable, l’amélioration de la qualité de vie et le bienêtre de toutes et tous les habitant.e.s.

2020
Ségou
Mali
no-alternative
Résumé
Ségou

Le projet « Ségou : Ville Créative » a débuté en 2015 en tant qu’initiative de la Fondation du Festival du Niger. En collaboration avec la Municipalité de Ségou, l’initiative a permis de fournir à la ville une solide politique culturelle centrée sur le développement durable. L’implication et l’engagement de tous les agents culturels, du gouvernement local et de la société civile dans le processus de mise en oeuvre de cette initiative déterminée a contribué à en déplier les objectifs, en améliorant l’accès à la culture pour toutes les personnes, et en revalorisant la valeur des identités cultuelles de Ségou – à travers la musique, le design et la mode, les arts visuels, le patrimoine et la gastronomie – et de la création artistique et culturelle, plaçant les arts et la culture au centre du développement local. « Ségou : Ville Créative a également contribué à professionnaliser le secteur culturel, en améliorant les conditions de travail des agents culturels et créatifs, et en créant des synergies entre les organisations culturelles, les agents impliqués et la citoyenneté. De plus, « Ségou : Ville Créative » constitue un cadre approprié de collaboration avec d’autres villes africaines, et promeut la mise en oeuvre de projets fondés sur la cocréation, la coproduction, l’échange d’expériences et la diffusion de bonnes pratiques.

2018
Lyon
no-alternative
Résumé
no-alternative
Article

La Charte de Coopération culturelle de Lyon est un programme bénéficiant de plus de quinze ans d’expérience, impliquant les 27 institutions, services municipaux ou événements culturels, créatifs ou patrimoniaux qui reçoivent d’importants soutiens financiers de la part de la ville permettant de promouvoir plus de 300 projets, actions concrètes ou nouveaux services adaptés aux défis des politiques mettant en relation la culture et le développement durable de la ville.

La Charte de Coopération culturelle de Lyon est entrée dans sa 4ème édition et s’étend désormais à toute la métropole de Lyon, dans plus de 24 villes différentes. Le programme est devenu un outil modèle pour les politiques culturelles dans la mesure où elles convergent (et garantissent ainsi des engagements concrets) avec chacune des politiques locales transversales qui « fabriquent » une ville durable : les équilibres urbains et solidaires, la participation citoyenne, les politiques d’égalité et de lutte contre les discriminations, mémoires et diversités, éducation et partage des savoirs, sobriété énergétique et écoresponsabilités, et innovations sociales.

De plus, le programme est fondé sur un dispositif continu de réflexion, de partage d’informations, de formation, de construction de projets et d’évaluation collective avec les acteurs impliqués, à différentes échelles territoriales et sur des thématiques qui évoluent avec le temps.

Découvrez la vidéo élaborée par la Ville de Lyon dans le contexte de la 3ème édition du Prix International CGLU - Ville de Mexico - Culture 21.

2018
Seongbuk (Séoul)
no-alternative
Résumé
no-alternative
Article

Le programme « Gouvernance locale de la culture : la Table Ronde des Artistes » a débuté de manière opérationnelle en 2014 à Seongbuk, un district de Séoul, et est ensuite devenu l’initiative la plus importante de la communauté dans cette zone, avec plus de 300 personnes qui travaillent collectivement sur la base de la gouvernance culturelle.

La Table Ronde se définit elle-même comme un réseau de travail collectif pour la coexistence et la coopération culturelle locale. Un de ses objectifs est le travail coopératif avec les responsables de la politique culturelle de la ville, au travers de la Fondation Culturelle de Seongbuk, et des autres institutions publiques ayant des responsabilités au sein de la ville.

La Table Ronde Commune d’Artistes de Seongbuk opère conformément aux valeurs et aux principes de l’« activité autonome » (autonomie), de la « démocratie culturelle » (démocratie), de l’ « amitié et la coopération » (solidarité) et du « respect des différences culturelles » (diversité). De plus, elle organise des festivals locaux, elle gère des espaces culturels et elle s’efforce à soutenir toute la communauté artistique et culturelle de la ville.

2016
Tombouctou
Tombouctou Banner
no-alternative
Fiche du projet

Le programme « Patrimoine culturel et redynamisation des activités socio-économiques à Tombouctou » a pour contexte la récente occupation des régions du Nord du Mali par des groupes terroristes, qui a engendré d’importants dégâts et dommages 
sur le patrimoine et sur les pratiques et expressions culturelles : déplacement de populations, destruction d’innombrables monuments historiques, de lieux de mémoire et de manuscrit anciens, pillage intensif des sites archéologiques et musées, 
interdiction et ébranlement des pratiques et traditions culturelles. Le projet associe la réhabilitation du patrimoine culturel et la revitalisation des activités socio-économiques avec, en particulier, l’artisanat. Le projet travaille sur des actions de 
redynamisation dans le domaine du patrimoine immatériel et de l’artisanat d’art, ainsi que sur des actions de renforcement des capacités de la mairie et d’amélioration de la gouvernance locale.

2016
Vaudreuil-Dorion
Vaudreuil-Dorion Banner
no-alternative
Fiche du projet

Le programme « Je Suis… L’aventure d’une communauté en pleine transformation » est développé depuis 2010 par Vaudreuil-Dorion dans le but de favoriser l’émergence d’une communauté unie qui vive la différence comme une richesse. Chaque année, 20 000 citoyens participent à quelque 600 ateliers qui s’articulent en 50 activités phares. Le but : créer la rencontre, la connaissance de l’autre et le respect des différences par une participation citoyenne active à la création, à l’acte culturel et à la réinvention de sa communauté. Ici, les citoyens se côtoient, interagissent ensemble et apprennent à se connaître. En plus de travailler directement sur la cohésion sociale, ces activités font, par exemple, avancer concrètement l’environnement, l’urbanisme, les organismes communautaires et leurs missions, la santé tant physique que mentale ainsi que le milieu des affaires.

Site web : www.ville.vaudreuil-dorion.qc.ca

Facebook : facebook.com/Je-suis-Vaudreuil-Dorion

 

2014
Belo Horizonte
no-alternative
Fiche du projet

Le programme « Arena da Cultura - Programme de Formation artistique et culturelle » de la municipalité de Belo Horizonte est le principal projet de la politique culturelle de la ville. Créé en 1998, il vise la démocratisation des biens et des services culturels de la ville afin de réduire les inégalités sociales et territoriales. Le Jury souligne l’intégralité entre ces éléments: (a) la population : le programme s’adresse à un public très varié, des personnes de 6 à 80 ans avec une scolarité et un niveau socioéconomique hétérogène ; (b) le territoire : le programme englobe toute la ville, il inclut 16 centres culturels et 33 noyaux « BH Citoyenneté » et contribue à la signification des espaces publics ; (c) la culture : le programme se base sur le vécu artistique transformateur, l’expérience est au centre de tout le processus, avec une mise en valeur soignée du contact avec les professionnels et les artistes comme personnes fondamentales pour créer des capacités, des connaissances et des talents chez chacun et chacune des habitants ; (d) la gouvernance : le programme dispose d’un modèle de gestion qui intègre les organismes publics et un vaste réseau d’organisations partenaires, de clubs et d’ONG. Le projet apporte des preuves d’un impact très positif dans la transformation culturelle, sociale et territoriale de la ville. Il s’agit d’un programme qui applique parfaitement les principes et les recommandations de l’Agenda 21 de la culture.